• Accueil
  • Blog
  • Reconversion professionnelle en immobilier : les 7 métiers les plus demandés

Le secteur de l’immobilier vit un important mouvement de complexification. C’est un secteur de choix pour la reconversion professionnelle », car le marché est dynamique et les professionnels sont particulièrement sollicités. Les métiers les plus recherchés par les candidats ont trait à la gestion immobilière (58 %), à la transaction (52 %) et à la promotion (21%). L’étude relève un intérêt particulier pour la transaction immobilière de la part des personnes autodidactes. Preuve dont les métiers de l’immobilier offrent des opportunités de carrières larges, et cela, pour des profils de tout type, y compris les moins armés.

Le Marché de l’immobilier, reste un marché propice à l’emploi, et ceci, même en temps de crise.

Nous constatons selon les études menées par la FNAIM “ Acteur majeure de la profession immobilière” par sa connaissance des marchés immobiliers, la crise du covid-19 a fait évoluer le marché et le constat est le suivant :


Les résidences secondaires connaissent un regain d’intérêt, tout comme les maisons et de manière générale les biens avec des espaces extérieurs. L’évolution des recherches sur Google, des termes « achat appartement » et « achat maison » est révélatrice. Les négociateurs doivent se préparer à une hausse de leur activité commerciale, en termes de transaction immobilière.

La crise sanitaire ayant fortement touché le tourisme, de nombreux propriétaires bailleurs font le choix d’un changement d’affectation de leur logement, délaissant la location de courte durée, au profit de la location classique, meublée ou non. Par conséquent, plus de biens à gérer par les gestionnaires d’agence privée.

Les métiers du secteur de l’immobilier proposent plusieurs perspectives d’avenir, et d’évolution de carrière sur un marché, qui reste pérenne.

Nous citerons les 7 métiers les plus demandés actuellement sur le marché :

1. INVESTISSEUR IMMOBILIER

investisseur immobilier

Parmi les différents métiers, celui qui attire l’attention et qui est mis en avant sur les réseaux sociaux, à travers différents témoignages, est Investisseur Immobilier. En effet, de nombreuses personnes qui ont osé investir dans du locatif, assurent un rendement certain. 

En quoi cela consiste concrètement : acheter un bien, le mettre en location, et percevoir des loyers. Comme vous pouvez le constater, l’investisseur immobilier à un objectif libre et il est indépendant, la plupart du temps.

Attention, avant de se lancer dans un tel projet, il convient de se former, afin de connaître les bases rudimentaires, ou d’encore se faire accompagner par un professionnel (expert en immobilier).

Salaires :
Un investisseur immobilier, peut, en fonction du choix de chaque investissement, percevoir en moyenne une rente pouvant aller jusqu’à 5 600€/mois.

N’hésitez pas à consulter notre formation d’assistant immobilier

2. AGENT IMMOBILIER

L'agent immobilier s’occupe particulièrement de la vente et (ou) de la location de biens (appartements, des maisons et des locaux commerciaux ou industriels). Il doit utiliser des techniques de négociation, afin d’aboutir à un accord entre les 2 parties. Généralement titulaire d'une carte professionnelle délivrée par le préfet.

Plus en détail :
Sa mission premier est d'obtenir des mandats de vente ou de location. Pour cela, il va prospecter en employant différentes méthodes, afin de trouver des clients potentiels. Très à l’écoute des clients, et avec une bonne connaissance du marché, il est capable d’évaluer un bien mis en location ou en vente.

Une fois les biens évalués, l'agent immobilier diffuse les informations concernant ces biens sous forme d’annonces à publier dans la presse, sur Internet ou encore mis en vitrine au sein de l’agence immobilière.

Il est chargé de faire visiter les appartements ou les maisons tout en apportant son expertise métier auprès des clients. L'agent immobilier est un fin négociateur, et sert d’intermédiaire lors des transactions entre le propriétaire et le futur acquéreur.

Dans certaines agences, il doit être capable de rédiger l’avant-contrat, qui précède l’acte de vente proprement dit. Il vérifie alors les renseignements indispensables au bon déroulement du projet (titres de propriété du vendeur, description détaillée du logement…), en collaboration avec le notaire, il assiste le client dans ses démarches : certificats d’urbanisme, hypothèques, formules de prêt, conditions de crédit…

Beaucoup d’agents immobiliers, exercent, en plus la fonction d’administrateurs de biens. À ce titre, ils sont chargés par les propriétaires de la gestion des immeubles qui leur sont confiés.

L’agent immobilier partage son temps entre son agence et les différents biens à visiter. Les déplacements sont donc nombreux, et les horaires de travail sont irréguliers.

L’agent immobilier doit avoir de solides connaissances juridiques, commerciales et techniques, ainsi qu'un sens aigu de la psychologie pour convaincre et mener à bien les négociations.

De nos jours, nous notons 2 types d’agents immobiliers :
  • Privé : comme décrit plus haut, un agent immobilier classique
  • Faisant partie d’un réseau national d’agents indépendants en immobilier comme CAPI France, SAFTI : les agents Immobiliers Indépendants travaillent sous le couvert de la carte professionnelle et de la garantie financière de ce réseau.
Un agent immobilier touche des honoraires libres calculés en pourcentage (de 5 à 7 % en moyenne) sur le montant des transactions. Le montant des transactions globales étant extrêmement variable d’une agence à l’autre, les revenus le sont aussi.
Ce métier vous intéresse, alors n’hésitez pas à consulter notre catalogue en ligne 

3. ADMINISTRATEUR DE BIENS / GESTIONNAIRE IMMOBILIER

Un administrateur en immobilier est aussi appelé, mandataire, représentant les propriétaires particuliers qui ont confié leur bien en gestion, mais aussi les syndicats de copropriétaires, ou encore de sociétés civiles immobilières.

L’Administrateur de biens gère au quotidien, le patrimoine immobilier de ses clients, par le biais d’un mandat de gérance, signé par les 2 parties (l’agence immobilière et le propriétaire particulier). 

gestionnaire immobilier

L’administrateur de biens est en mesure de proposer tout aussi bien de la transaction, de la gestion locative, mais il peut également prendre la fonction de syndic de copropriété.

La transaction.

Pour rappel
La transaction immobilière est un échange entre un vendeur et un acheteur. C’est-à-dire que le vendeur met son bien immobilier (maison, appartement, immeuble, local commercial, terrain, etc.) en vente au sein d’une agence immobilière (administrateur de biens), en vue de trouver un acheteur potentiel.

L’administrateur doit faire réaliser au frais du vendeur, un certain nombre de diagnostics qui devront être obligatoirement présentés lors de la signature du compromis de vente : amiante, plomb, diagnostic de performances énergétiques (DPE), gaz, électricité, termites, etc.


La gestion locative :

L’administrateur de biens, moyennant une commission (pourcentage de 6 à 8 % des loyers + frais annexes), s’occupe de la gestion courante du bien confié par le bailleur, et sert d’intermédiaire entre lui et le locataire. Le gestionnaire ou administrateur de biens, doit transmettre un compte rendu de gestion tous les mois ou tous les trimestres.

Gestionnaire en syndic de copropriété

  • Il est en relation avec les propriétaires et les locataires, occupants des immeubles en copropriété.
  • Gère le budget alloué à l'entretien des biens communs. Donc gère le personnel d'entretien, de gardiennage et les contrats d'assurance.
  • Gère les travaux : Il sera en relation avec plusieurs prestataires, artisans, et sociétés pour assurer l’entretien courant de la copropriété.
  • Organise les assemblées générales des copropriétaires : de la préparation, à la tenue de l’assemblée générale jusqu’à l’édition du procès-verbal. 
  • Il assure le suivi technique des immeubles pour se tenir au courant de l'état des copropriétés, et mettre à jour le carnet d’entretien.
  • Il doit organiser lors des départs en congé, le remplacement des salariés (gardien d’immeuble, ou les employés d’entretien, en enfilant la casquette des ressources humaines).

Comme vous l’avez compris, la profession d’administrateur de biens est également connue sous l’appellation de :

  • Gérant d’immeubles,
  • Responsable locatif,
  • Gestionnaire immobilier d’immeubles locatifs ou de copropriété.

Salaires :

Un administrateur de biens perçoit un salaire en début de carrière compris entre 2 000 et 2 200 euros bruts par mois, puis une fois devenu un professionnel aguerri, il peut percevoir des revenus compris entre 4 000 et 5 000 euros bruts par mois, voire plus. Le salaire médian constaté pour cette profession dépasse les 3 000 euros bruts par mois. Cela représente un revenu brut annuel de plus de 36 000 euros.

Quelle différence faites-vous entre Agent immobilier et Administrateur de biens ?

D’un point de vue générale, un administrateur de bien, peut endosser la casquette de l’agent immobilier. Ces deux métiers tendent bien tous les deux à valoriser un bien immobilier, mais l’un cherche plutôt à le conserver (administrateur de biens) quand l’autre cherche à le promouvoir (agent immobilier).

Vous souhaitez devenir Administrateur de biens ? Commencez par la formation d’assistant immobilier qui regroupe les 3 modules.

4. ASSISTANT IMMOBILIER


L'assistant(e) immobilier, s'occupe de toutes les tâches administratives, mais aussi des activités commerciales au sein d'une agence privée où chez un bailleur social. Il / elle facilite le travail de son responsable ou de l'équipe commerciale en préparant les dossiers administratifs des transactions ou de location et en assurant leur suivi, tout en respectant les délais exigés par les procédures dans le domaine de la gestion locative. Il / elle peut être amenée à se déplacer de manière occasionnelle pour effectuer des visites de biens. En syndic, il / elle est en charge de la préparation des assemblées générales des copropriétaires, des ordres de service ou encore de la gestion des sinistres et du suivi des travaux.

Assistant immobilier

L'assistant (e) immobilier aura donc pour mission :

  • D’assurer les opérations administratives liées aux transactions immobilières de vente ou de location
  • Prendre en charge les activités liées à la gestion locative d'un bien immobilier
  • Participer aux opérations courantes de gestion d'une copropriété
  • Établir un bail commercial.
  • Réaliser les actes de vente et de location.
  • Réaliser un suivi administratif du recouvrement des loyers et charges.
  • Recueillir et traiter les réclamations d'usagers, clients, résidents, et autres.
  • Actualiser les informations mises à la disposition d'un public.

L'assistant immobilier se charge également de : 

Planifier des travaux de remise en état, de rénovation, de réhabilitation de patrimoine immobilier

  • Évaluer des réparations
  • Évaluer des travaux d'entretien
  • Réaliser un suivi d'activité
  • Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné
  • Contrôler la conformité de réalisation de fournisseurs, sous-traitants, et des prestataires de service
  • Réaliser un état des lieux
  • Effectuer une révision des loyers
  • Organiser une assemblée générale (convocations, préparation des dossiers, procès-verbaux, ...)
  • Réaliser la tenue d'assemblées générales de copropriétaires
  • Réaliser le suivi des décisions prises en assemblée de copropriété
  • Effectuer la gestion administrative et comptable d'une location ou d'une copropriété
  • Estimer le coût de travaux immobiliers
  • Diagnostiquer des anomalies dans la prévention des risques
  • Réaliser une visite de contrôle
  • Suivre et mettre à jour des systèmes d'information (équipements, compteurs, ...) liés aux interventions sur le site
  • Sensibiliser les gardiens, agents d'entretien, agents d'immeuble aux consignes de sécurité, d'entretien, de collecte des déchets
  • Etc.

Salaires :

Le salaire de l’assistant immobilier est fixé en fonction de ses diplômes, de ses compétences, et de son expérience.

A ses débuts il (elle) perçoit un salaire initial entre 22 000 et 25 000€ par an. L’assistant de copropriété, entre 26 000 et 28 000€. En fonction des tâches confiées, le salaire peut varier et peut atteindre la barre des 30 000€ annuels après quelques années d’expériences.

Ce métier semble être fait pour vous ? Alors inscrivez-vous à notre formation d'assistant immobilier.

5- DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

Depuis la loi Carrez, et la loi ALUR, il est obligatoire de présenter lors d’une vente ou d’une location de biens un diagnostic immobilier. Il s’agit d’informer l’acquéreur ou le locataire sur les caractéristiques du logement pour lequel il projette de faire une offre d’acquisition, afin d’évaluer la conformité du bien immobilier. Il peut s’agir du contrôle de l’état des installations électriques ou du gaz ou encore de vérifier l’absence de termites.

diagnostiqueur immobilier

Les diagnostics immobiliers permettent de savoir si le logement mis en location ou en vente est bien habitable et ne présente pas de danger pour son futur occupant. Dans le cas d’une cession immobilière, le diagnostic immobilier pour vente protège en principe l’acquéreur contre les vices cachés. 

Ceux qui sont habilités à délivrer ainsi ces diagnostics sont appelés : diagnostiqueur immobilier, métier qui a pris naissance dans les années 90, que l'on retrouve plus particulièrement dans le secteur du BTP, respectant ainsi les normes de constructions. Il intervient dans les transactions immobilières, lors de la construction ou des travaux de rénovation.

Il effectue plusieurs types de diagnostics, obligatoires ou facultatifs, qui portent sur la sécurité, la santé ou la surface :

  • Exposition au plomb.
  • Présence ou absence de matériaux contenant de l'amiante.
  • Etat des installations de gaz de plus de 15 ans.
  • Diagnostic de performance énergétique.
  • Diagnostic des installations électriques de plus de 15 ans.
  • Recherche de termites.
  • Métrage loi Carrez.
  • Etat des risques naturels et technologiques.

En plus d’une formation de base dans le secteur de l’immobilier comme celle d’assistant immobilier, il doit posséder un certificat de compétence. Ce certificat est délivré par un organisme indépendant (COFRAC) et il a une validité de 5 ans. Le diagnostiqueur travaille seul, et passe plus de temps sur le terrain que dans son bureau. Il manipule un appareillage technique et spécifique au diagnostic qu’il effectue. La visite de plusieurs biens immobiliers implique de nombreux déplacements journaliers.

Salaires :

Le tarif d’un diagnostic immobilier est fixé librement par le diagnostiqueur, en fonction du prix pratiqué sur le marché. 

Le prix du DPE «  diagnostic de performance énergétique » varie entre 100 et 250 € pour la vente et la location selon l'ADEME (agence de la transition écologique). La grille de prix DPE et des coûts lié au diagnostic énergétique varie en fonction de la surface et de la localisation du bien.

Ce métier vous passionne, alors commencer par la formation d’assistant immobilier pour accéder à ce titre professionnel.

6- EXPERT EN EVALUATION IMMOBILIERE

expert en évaluation immobilière

expert en évaluation immobilière

Cet expert va :

  •  Estimer un bien immobilier en ayant pris le soin d’analyser le marché immobilier en amont
  • Rédiger un diagnostic détaillé et argumenté de la valeur dudit bien immobilier selon les normes en vigueur dans la CEEI « la charte d'expertise en évaluation immobilière. »

Pour établir ainsi son diagnostic, l’expert en évaluation immobilière doit, à la manière d'un enquêteur, faire un travail d'investigation pour définir la valeur d'un bien immobilier.

 Il procède ainsi :

  • Visiter en détail le bien à expertiser,
  • Etudier le dossier qui lui est remis,
  • Consulter et vérifier les documents qui lui sont transmis : plans cadastraux, plans du bien, plan local d'urbanisme, certificat de propriété ?
  • Etudier l'emplacement et l'environnement du bien,
  • Prendre en compte tous les paramètres pouvant influer dans un sens ou dans un autre sur la valeur du bien.

Pour devenir un expert en évaluation immobilière, il faudra s’armer de patience, car après la formation d’assistant immobilier (Bac +2), il conviendra de compléter soit, avec un Bachelor immobilier, une licence en gestion et transaction immobilière, ou d’une licence en gestion patrimoniale.

L’expert en évaluation immobilière doit posséder certaines qualités :

  • Être doté de Capacités d'observation pour repérer les éventuels problèmes du bien. 
  • Connaître le droit de l'immobilier et de l'urbanisme.
  • Posséder des notions d'économie ou encore de fiscalité pour bien appréhender toutes les facettes d'un bien.
  • Maîtriser les techniques de construction pour juger l'état d'un immeuble.

Salaires :

Il est rare de trouver un statut de salarié dans une entreprise. Le plus souvent, après l’obtention de son diplôme, l’expert en évaluation immobilière travaille en profession libérale. Il va débuter avec un salaire brut de 2 500€.

Recommandations

Lorsque vous démarrer votre activité, il est fortement conseiller d’obtenir le label Notexpert, afin de garantir à vos clients une prestation de qualité.

Il s’agit d’un label créé par le conseil supérieur du notariat afin de mettre en valeur la compétence notariale en matière d’expertise immobilière.

Les membres du réseau Notexpert pratiquent l'expertise sous ce label pour leurs propres clients ou pour ceux de leurs confrères, ils se conforment aux règles méthodologiques, éthiques et déontologiques, ils sont également adhérents à la charte de l'expertise en évaluation immobilière partagée par les professionnels de l'immobilier.

7- PROMOTEUR IMMOBILIER

Un promoteur est un maître d’ouvrage, c’est-à-dire qu’il achète un terrain et il y construit des biens immobiliers en vue de les revendre à la découpe à des particuliers ou à d’autres professionnels. Il supervise ainsi chaque étape de la réalisation de ce projet. Il s’occupe d’effectuer toutes les démarches administratives afin d’obtenir le permis de construire.

promoteur immobilier

En effet, cette profession est encadrée par la législation et la réglementation, donc il est important d’analyser ainsi la faisabilité de ce projet en faisant appel à divers prestataires techniques : architectes, géomètres, paysagistes, contrôleurs techniques ou bureaux d’études.

Il réunit les financements nécessaires, budgétise et mène à leur terme les travaux. Il devra s’acquitter d’une garantie extrinsèque d'achèvement, c’est-à-dire, une garantie contre la défaillance du constructeur. Elle assure que l'immeuble sera, quoi qu'il arrive, bien achevé, que le promoteur rencontre des difficultés financières ou fasse l'objet d'une procédure de sauvegarde ou de redressement alors que le projet est toujours en phase chantier.
.

La garantie extrinsèque peut être consentie par :

  • Une banque ;
  • Un établissement financier habilité à faire des opérations de crédit immobilier ;
  • Une entreprise d'assurance agréée à cet effet ;
  • Une société de caution mutuelle ayant pour objet l'organisation du crédit au petit et moyen commerce, à la petite et moyenne industrie.

Le promoteur assure également par l’intermédiaire d’agences immobilières, la promotion commerciale pour les locations et les ventes des locaux réalisés. On parle alors, de vente en VEFA , c’est-à-dire une vente en l’état futur d'achèvement. C’est lorsque l'acheteur acquiert un bien immobilier à construire ou en cours de construction, et que le vendeur s'engage à lui livrer le bien dès que les travaux de construction sont achevés. Cet acte doit être réalisé et signé chez un notaire.

Le promoteur immobilier est, enfin, l’interface avec les administrations et les collectivités locales.

Pour devenir promoteur immobilier, il faut être titulaire d‘un diplôme bac +5, dans des domaines tels que :

  • le génie civil,
  • l’architecture,
  • l’urbanisme
  • ou l’immobilier d’entreprise.

Les qualités requises :

  • Bonne compréhension de l’économie, du marché immobilier, et des finances.
  • Posséder des compétences en matière d’organisation, de communication et de gestion de projet.
  • Être rigoureux et méthodique.
  • Respectueux des délais de livraison de la construction. 
  • Bonne résistance au stress
  • Être disponible : Il faut prévoir des contrôles réguliers sur le terrain, afin de s’assurer du bon déroulement du projet, sans parler des réunions tardives.

Salaires : 

Son salaire est variable et dépend des bénéfices engendrés par le coût de cette opération immobilière.

Devenir promoteur immobilier vous fascine ? Alors commencez par la formation de base en vous inscrivant à la formation d’assistant immobilier.

A propos de l'auteur

Formateur professionnel d'adultes. Expert en immobilier.

Christelle PAISLEY

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez vous pour être averti lorsqu'un nouvel article sera plublié !

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"49fd8":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"49fd8":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)","hsl":{"h":195,"s":0.67,"l":0.01,"a":1}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"49fd8":{"val":"rgb(47, 138, 229)","hsl":{"h":210,"s":0.77,"l":0.54,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"9bd08":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(42, 169, 213)","hsl":{"h":195,"s":0.67,"l":0.5}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"9bd08":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Je m'inscris
__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__